André Fouda Omgba Nsi

Né en 1906, ce Mvog-Ada sera tour à tour ministre des Affaires économiques dans le premier gouvernement d'Ahmadou Ahidjo le 20 février 1958,  maire de la commune urbaine de plein exercice de Yaoundé de 1956, président de l’Association des maires du Cameroun et délégué du gouvernement de la commune urbaine de Yaoundé en 1967.  Une nomination qui fera de lui le tout premier maire noir de la capitale camerounaise.

Interlocuteur du peuple béti et homme au caractère bien trempé est le père de l’adressage de la ville. Les Yaoundéens lui doivent les noms des rues, des avenues et de certaines places de la cité capitale. De même, le plan d’urbanisme de Yaoundé, élaboré au milieu des années 1970 porte sa signature. Il traça et aménagea plusieurs quartiers dont Essos, Emombo ou Mvog-Mbi. On lui doit aussi d’avoir imposé une couleur unifié pour les maisons en bordure de route et interdit les barrières de plus de deux mètres.

Il faut noter que selon ses propres mots, il voulait donner un visage moderne à la ville qui fut en fait son village. Lui, qui auraient soutenu les Allemands, remplacera sur l’échiquier politique André Marie Mbida, le premier Prémier ministre camerounais, lâché par Louis-Paul Aujoulat et la France pour avoir eu des velléités de liberté avec les règles d’obéissance servile à la “tutelle”.

Il décède en 1980.

"

  • (41)

Articles similaires

Nicolas Amougou Noma est ce fi lire la suite

Peu de Camerounais auraient ete capable lire la suite

Peu de Camerounais auraient ete capable lire la suite



laisser un commentaire